La Porte à Côté

La porte à côté - En répétition

Auteur

Fabrice Roger-Lacan

Mise en scène

Béatrice Croquet

Avec 
Delphine Vuagnoux et Sébastien Deront 

Elle est psy. Il vend des yaourts. Tout les oppose ! Ils sont célibataires, voisins de palier et vont très vite se détester aussi passionnément qu’ils se désirent en secret !… Ce texte pétillant a été interprété par Emmanuelle Devos et Edouard Baer.

Une comédie romantique affutée et tellement drôle !… Un texte jubilatoire, tout en finesse, en cruauté et en tendresse servi avec brio par deux comédiens déchainés ! Nous nous sommes régalés à monter ce spectacle ! Parions que vous aurez autant de plaisir à le découvrir !

  • Durée : 1h30
  • Spectacle conseillé à partir de 12 ans

Les comédiens

La porte à côté - En répétition
Fou rire de répétition !

L’équipe technique

  • Décors : Jean-Marie Baré
  • Lumière / son : Marcel Carlier / Jean Louis Chevallier / Catherine Aloïsi-Gougeon
  • Costumes : Muriel Derolland / Catherine Navarro
  • Photographe de plateau : Yannick Perrin
  • Graphiste : Elodie Tribut (globule VERTE)

Extraits de Presse

à la création du spectacle par Emmanuelle Devos et Edouard Baer

Subtil et élégant, bien plus qu’une comédie sentimentale convenue, cet improbable rapprochement entre deux êtres esseulés déborde de tendresse et de charme. La bouffonnerie des portes qui claquent laisse finalement place à l’émotion… Une pièce jubilatoire !

Le Temps

Tout contribue à faire de ce Marivaux moderne un magnifique moment de théâtre ! Nous savons pourtant comment l’histoire se terminera, néanmoins nous nous laissons embarquer par ces échanges de haute volée ! 

Ouest-France

Ha !… L’Amour… On le cherche parfois si loin alors qu’il est peut-être juste à côté ! Fabrice Roger-Lacan pointe les inquiétudes de la génération des quinquas et se confronte avec un humour gentiment ironique à des sujets éminemment actuels

Marie-Paule Kumps – Critique

Une belle et bonne pièce, un plaisir qui se propage comme une trainée de poudre dans la salle où les spectateurs explosent de rire avant même la fin de la réplique !

Hécate – Critique